Du 31.03 au 15.04, le Centre culturel de Serbie à Paris accueillera pour la première fois la nouvelle exposition d’art urbain en réalité virtuelle «TRACES: l’art urbain en Serbie et en France 1995 – 2022».

L’exposition suit les traces du développement de l’art urbain en Serbie et en France et l’influence de la France et des artistes français sur la scène serbe de 1995 à 2022. Il a été créé à la suite d’un travail de recherche à long terme de notre commissaire Ljiljana Radošević.

Plus de 70 œuvres créées en Serbie et en France illustrant les relations entre ces deux pays dans le domaine de l’art urbain seront présentées dans l’espace virtuel de la plateforme VR ALL ART. L’exposition a pour objectif de créer un aperçu global de l’influence de la création française dans le domaine du graffiti et de l’art urbain sur la scène artistique serbe, et de faire découvrir les créations des artistes serbes en France et ceci grâce aux nouvelles technologies innovantes que permettent les espaces virtuels. En plus de l’exposition, l’espace accueille une réplique virtuelle de l’œuvre de l’artiste français célèbre Blek Le Rat en taille réelle.

En outre, le public aura l’occasion de voir l’exposition virtuelle «Loving Street art Belgrade» de 2020, traduite en français, consistant en plus de 40 œuvres réalisées par des artistes serbes et étrangers dans les rues de Belgrade. Pendant la durée du programme, le public pourra accéder aux expositions grâce à l’équipement VR, et environ 30 ouvrages des artistes serbes et français, plus saisissants les uns que les autres, seront exposés dans l’espace du Centre.

Paris a été l’une des premières villes à accepter la culture graffiti. Miša Jens, le premier graffiteur officiel de Belgrade a apporté ce nouveau style des rues parisiennes à Belgrade pendant les années 1990, ce qui nous permet de conclure que l’influence de la scène française sur la scène serbe et les relations dans le domaine des graffitis et de l’art urbain durent depuis plus de deux décennies. Tandis que certains artistes français célèbres ont visité la Serbie et ont laissé leurs œuvres d’art sur les murs dans le cadre de grands festivals comme Belef (artistes: Blek le Rat, REMED) et dans le cadre de la collaboration avec l’Institut français, de nombreux artistes serbes (Aleksandra Petkovic TKV, le duo Sobekcis, Nikola Mihailovic, Wuper et autres) ont séjourné en France où ils ont créé et d’où ils sont inspirés pour la suite de leur travail.

L’exposition «TRACES: l’art urbain en Serbie et en France 1995-2022» et «Loving Street art Belgrade» sont accessibles au public du monde entier sur la plateforme VR ALL ART.

Le vernissage de l’exposition aura lieu le vendredi 31.03 à 19h et sera inauguré par l’autrice et historienne de l’art Ljiljana Radosevic de l’organisation «Street Art Belgrade», l’artiste serbe Aleksandra Petkovic TKV et l’artiste française Kaldéa.

L’équipement VR pour la visite dans l’espace virtuel sera disponible du 1er au 15 avril de 17h à 19h.

Ce projet est porté par l’organisation «Street Art Belgrade» dont les membres travaillent sur la recherche, la documentation et la popularisation de l’art urbain et des graffitis depuis plus de deux décennies. Le projet a été réalisé avec le soutien du Ministère de la Culture et de l’Information de la République de Serbie, du Centre Culturel de Serbie à Paris et de la société VR ALL ART.